J’ai testé l’expo « A Fleur de Peau »

Publié le par Sophie

Expo Abbaye de Daoulas
Graphisme de Elodie Hénaff pour l'expo à Fleur de Peau

 

Bien plus qu’à fleur de peau… DANS LA PEAU ! Il s’agit d’une exposition passionnante car elle donne à voir combien la vie marque autant en profondeur qu’en surface, et PERSONNE n’y échappe. On se fabrique des apparences qui finalement se ressemblent à tant vouloir être différents. Nos vies, nos fragilités, nos combats et nos espoirs... Sont universels. Ce qui est plutôt rassurant ! A noter quelques limites à mon univers : le face-kini tant prisé par les chinois ou encore les chirurgies artistiques de Orlan… Superbe expo à découvrir avec humour, empathie ou effroi !

 

Entrée en matière

 

Slurp dans ma tasse préférée !

J’avais adoré l’expo d’il y a 2 ans sur les « Petits arrangements avec l’amour ». D’ailleurs, j’écris cet article en buvant une petite Ricoré dans ma tasse fétiche ! Le point commun entre cette expo et celle de 2015 : la visite guidée avec les médiatrices ! L’année dernière, je m’étais auto-commenté l’expo « Bonne fortune et mauvais sort ». Et bien… Ce n’était pas aussi captivant ! Donc, mon conseil : N’hésitez pas à poser une petite question (même bête) dès le début de votre visite à la médiatrice pour qu’elle vous chaperonne jusqu’à l’intimaton (photomaton de l’intime !), juste avant la sortie.

Intimaton
Mon Intimaton: mastoïdite + onychophagie (crr crr crr)

 

 

The Doll Tests

Il y a beaucoup de points forts dans cette expo. Par exemple, « The Doll tests » de Kenneth Clark, ou les effets du racisme sur les enfants. Expérience menée aux USA dans les années 40. Ça chamboule !

Ou le témoignage de la mannequin youtubeuse, Cassandra, victime de harcèlement moral / scolaire à cause son acné. Voilà, je m’arrête là. Tatouages, scarifications, piercings, gueules cassées, vergetures, rides, chirurgies esthétiques / réparatrices, maquillage, etc. Bon, je m’arrête là, vraiment. Point. Sinon, je serais bien capable de tout vous révéler (HA! HA!).

« A fleur de peau » est visible à l’abbaye de Daoulas jusqu’au 31 décembre. L’expo bénéficie du prêt exceptionnel du musée du quai Branly. Courez-y !

 

Publié dans Daoulas, Culture & Sorties

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article