J'ai testé le challenge #100déchets

Publié le par Sophie

 

>>> Bilan du Challenge #100déchets <<<

+1,100 déchets ont été ramassés, soit: 

 

Merci encore d'avoir participé à ce Challenge #100déchets !

 

>>> Qu'est-ce que le Challenge #100déchets ? <<<

 

Regardez cette photo de Justin Hofman, n'est-elle pas incroyablement belle et tragique à la fois ? Il s'agit de l'image d'un hippocampe doré transportant un coton-tige... Une preuve de plus de l'ampleur de la pollution plastique des fonds marins.

La plupart d'entre nous nous sentons impuissants face au réchauffement climatique, à la formation du septième continent plastique, à la pollution de l'eau, de l'air, etc. La liste noire est longue et se retrousser les manches semble vain. Mais n'oublions pas que rester les bras ballants l'est encore plus sûrement ! C'est pourquoi j'espère vous serez nombreux à me suivre dans ce challenge #100déchets

Photo © Justin Hofman / Source: National Geographic

 

Le principe du challenge est simple : chaque challengers ramassent au moins 100 déchets. ça vous paraît énorme 100 déchets, n'est-ce pas ? Moi aussi ! Du coup, j'ai testé le concept ce weekend, histoire d'être sûre qu'il ne s'agit pas d'une idée trop farfelue. Et voici le résultat de mes pérégrinations. Ce que l'on appellera communément entre challengers: la déchetoscopie. Voici la mienne et j'en suis pas peu fière !

 

 

L'intérêt du #100déchets (outre le super jeu de mot), c'est de faciliter le calcul du pourcentage. ça nous évite le produit en croix et ça nous rend tout content ! 1 déchet = 1 %

Tous les déchets comptent ! C'est à dire que le petit mégot (bien polluant soit dit en passant) équivaut à un déchet. Du coup, croyez moi, on atteint vite le compte de 100. Pour ma part, il m'a seulement fallu 20 minutes. 

Autre point important : Ne vous mettez pas en danger. Choisissez une petite route départementale que vous connaissez, ni trop, ni trop peu fréquentée, avec une bonne visibilité. Rangez-vous bien sur le bas-côté et arrêtez de ramasser lorsqu'une voiture est à l'approche. Ne vous attardez pas dans les virages. Il a de fortes (mal)chances que vous y ramassiez des bouteilles remplies d'urine (parce que les incontinents ne souhaitent être vus ni des conducteurs qui les suivent, ni de ceux qui les précèdent). Perso, je les laisse là où elles sont, ça me dégoûte trop. Et pensez que vous aurez à trier vos déchets ensuite, donc à manipuler à nouveau ce que vous aurez glané.

La D47 : Entre asphalte, herbes folles et emballages plastiques

 

Si vous avez prévu d'assez grands sacs et ramassez bien plus de 100 déchets (vous allez voir, ça devient une drogue !), vous pouvez diviser votre tas de déchets aléatoirement et créer plusieurs déchetoscopies. 

J'ai choisi de diviser mon tas en plusieurs catégories de déchets :

  • Emballages plastiques (dont bouteilles plastiques)
  • Emballages carton (dont paquets de cigarettes)
  • Mégots de cigarettes
  • Bouteilles en verre
  • Canettes de soda

Ensuite, j'ai pris une jolie photo perchée sur une chaise avant que je redescende en catastrophe de mon piédestal, le vent emportant tous les emballages vers le jardin du voisin.

J'ai hâte de découvrir vos photos et statistiques ! A partager en messagerie privée via Facebook ou le blog. Les résultats finaux devraient être riches d'enseignements et je ne manquerai pas de vous les communiquer, ainsi qu'à nos politiques et industriels les plus concernés... L'industrie du tabac, par exemple, d'après ma longue expérience d'ecowalkeuse !

N'hésitez pas à me poser des questions si vous en avez. De même, je compte vraiment sur vous pour participer au challenge et communiquer sur les réseaux sociaux avec le hastag : #100déchets. Merci à tous !

 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie 18/04/2018 20:30

Merci Nadège. Super cool ! :)

Nadege 18/04/2018 11:25

Belle initiative! Je partage et je participe of course