J’ai testé la Rade en Fête

Publié le par Sophie

L’espace d’un après-midi, j’ai eu l’impression de re-découvrir la Bretagne, d’être une touriste en vacances chez moi… C’était super cool ! Et puis, franchement, on a tellement de chance d’habiter en rade de Brest !

C’était la première édition de « Rade en fête », de Brest à Landerneau, en passant par Loperhet, Daoulas et Logonna, jusqu’à Roscanvel. J’ai opté pour la balade en kayak en partance de Daoulas (en face de chez LiLi-Pont) jusqu’au centre nautique de Rostiviec à Loperhet. Je n’ai aucune expérience de kayaking ou de stand-up paddling, donc si j’y suis arrivée, pourquoi pas vous l’année prochaine ?  

Rando sur l’eau et sous le soleil exactement

 

« Chacun à son rythme ! » s’époumone l’un des surveillants depuis sa barque motorisée alors que je me fais doubler par une famille en kayak quatre places, motivée et parfaitement synchronisée. J’essaie de les suivre un moment, mais le soleil tape et je préfère poser ma rame pour me remettre une couche de crème solaire sur le nez, le reste de mon corps étant entièrement recouvert de vêtements opaques (à savoir : je déteste autant les tiques que les coups de soleil !) Je calme le rythme pour apprécier le paysage, admirer les grandes maisons avec vue sur mer, regarder les baigneurs patauger près de la rive, éviter les lignes lancées par les pêcheurs du dimanche et les poissons kamikazes qui sautent devant mon embarcation verte fluo. 

Au fil de l’eau de Daoulas à Loperhet

 

Puis passée la Pointe de Rosmélec, je sens le vent… le vilain vent de face ! La sournoise bise caresse mon visage maltraité par le soleil et les embruns. Quel leurre agréable ! Je redouble d’effort et rame à contre-courant avec pour objectif le banc de galets de Kersanton. Là où huitres fraîches et vin blanc n’attendent plus que moi ! J’ai l’impression de faire du surplace, mes cuisses et mes épaules commencent à chauffer, mais je finis par débarquer tellement heureuse d’avoir atteint la première étape du parcours haut la main !  

La jeune femme et la mer

 

Agathe Larzillière, chargée de mission pour le Parc Naturel Régional d’Armorique (PNRA) nous accueille sur place et nous fait observer la biodiversité de la rade. C’est passionnant !

J’ai appris, par exemple, ce qu’étaient les prés salés (la végétation basse située à proximité du bord de mer, inondée par les eaux salées uniquement lors des hautes marées). Que les prés salés de la rade de Brest sont menacés par la prolifération de la Spartine alterniflore, graminée invasive d’origine nord-américaine qui colonise les milieux au détriment de nombreuses plantes indigènes, dont la petite lavande de mer (Limonium humile) protégée au niveau national et dont la rade Brest constitue l’unique station française ! Donc si vous repérez de la Spartine alterniflore, n’hésitez pas à piétiner rageusement ses rhizomes, car sans mesure drastique, ils peuvent s’étendre jusqu’à un mètre par an. Je regrette de ne pas avoir eu la présence d’esprit de demander à Agathe de nous montrer à quoi ressemble la Spartine alterniflore, je rêvais sans doute déjà à la dégustation d’huîtres à venir... Voici une photo de la graminée trouvée sur internet : 

Spartine alterniflore – source Wikipédia

 

Ensuite, c’est le GAEC Huîtres et Coquillages de Kersanton (Celtigigas) qui nous a ouvert ses portes pour une dégustation fraîcheur d’huîtres et de vin blanc… Très trrrrrès appréciée de l’ensemble des kayakistes et paddlistes. J’ai appris la technique pour voir si une huître est vivante (= pleine) ou morte (= vide). Le sympathique ostréiculteur nous a aussi montré d’ENORMES huîtres de la taille d’un steack ! Pour info, le GAEC tient un stand sur le marché de Daoulas le dimanche matin, vente de coquillages 100% garantie fraîcheur. C’est donc ravigotés et heureux que nous regagnons tous nos barquettes flashy.  

Un régal !

 

La seconde partie de la rando sur l’eau est tout aussi agréable. J’observe les personnes qui ont opté pour le stand-up paddle. Ça a l’air vraiment cool et je veux absolument tester ! Une des participantes me parle de la Paillotte du Yelen à Logonna où il est possible de louer des paddles, kayaks, etc.  boire un verre en terrasse... En bref : passer du très bon temps !

J’entends au loin le son d’un bagadoù. Rostiviec nous voilà ! Les bénévoles de « Rade en Fête » sont au taquet pour nous faire vivre une arrivée triomphale : Crêpes au caramel au beurre salé, bière bio Dremmwell, fest deiz improvisé… Génialissime. Je me régale (une fois de plus he he)

Arrivée au son du Bagad Adarre

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gaëlle 21/08/2018 14:59

Merci pour la famille "parfaitement synchronisée "