J’ai testé le yoga : hatha, tibétain, pranayama, nidra

Publié le par Sophie

A la suite de mon #YogaChallenge, je suis super motivée pour m’inscrire à un VRAI cours de yoga. Je sentais bien que j’étais en train d’atteindre mes limites en autodidacte et que j’avais besoin d’un.e prof pour me guider et me corriger. J’adorais faire la pose (asana) de la montagne tant et si bien que j’en arrivais à avoir mal aux poignées… Les bonnes postures de yoga se jouent au détail près ! (*) C’est ce que j’ai appris avec Nolwenn Le Martelot, enseignante à Namasté Yoga Brest et à l’école Sainte-Brigide à  Loperhet  où je me suis rendue chaque jeudi soir pendant une année scolaire.

Petite séance de yoga maison en attendant Noël

 

Chaque cours de hatha yoga commence par une courte méditation de cinq minutes, puis le chant du mantra Ôm. Au début, je trouvais ça bizarre de chanter « aaAAAOOOUUUuuuumm » en groupe. Finalement, j’ai senti que la vibration du son Ôm dans le corps permet de mobiliser la bonne énergie pour la suite de la leçon. Après une vingtaine de minutes d’échauffement et d’étirements, Nolwenn nous présente le thème de la semaine : l’équilibre, le dos, la posture du guerrier, etc. Elle nous montre une série de mouvements en rapport avec la thématique que nous tentons de reproduire au mieux de nos capacités. Ce que j’apprécie c’est qu’elle nous corrige et donne des conseils individualisés. Et surtout elle répète souvent la règle d’or : être bienveillant avec soi-même et ne pas se comparer aux autres !

Avec Nolwenn, j’ai également appris à pratiquer le sankalpa. Il s’agit de la formulation d'une intention simple et importante pour soi, d’un ordre direct à son subconscient. Choisir son sankalpa précède souvent le yoga nidra de fin de séance… Et rien que pour le yoga nidra, j’étais prête à me rendre à Loperhet les soirs d’hiver pluvieux et froids.

 

Et puis cette rentrée, j’apprends qu’une nouvelle association de yoga – Spered Yoga – voit le jour à  Saint-Urbain . Je m’inscris de suite. Le fait de pouvoir aller au yoga sans avoir à prendre la voiture me met en joie !  Je découvre un nouveau groupe, une nouvelle professeure, Hélène Conan. Hélène suit actuellement une formation pour devenir professeure certifiée de yoga. Je n’ai pas encore osé lui demander des détails sur son école, mais grâce à elle, j’apprends de nouveaux exercices comme les 5 Tibétains, la respiration alternée appelée pranayama (très puissant !!), quelques mudras (le yoga par les mains). Comme à Loperhet, nous terminons la séance par du yoga nidra, Hélène Conan y ajoute parfois un bain sonore relaxant grâce à un agréable carillon. Tellement relaxant que la dernière fois j’ai carrément oublié mon tapis de gym !

 

Les cours ont lieu chaque mercredi soir à l’école publique de Saint-Urbain. Je crois qu’il reste une place pour la séance qui commence à 20 heures si ça vous dit ! Que ce soit à Loperhet ou Saint-Urbain, le niveau de pratique est vraiment accessible à tous.

Si vous êtes à la recherche d'un yoga dynamique, je vous conseillerais plutôt le yoga vinyasa. Lezateliers du yoga & de la méditation propose cette forme de yoga à Daoulas. C'est la seule adresse que je trouve dans la communauté de communes de Landerneau Daoulas, mais elle a l'air très sympa !  N'hésitez pas à nous dire si vous l'avez testée. Namasté !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article