J’ai testé la marche pour le climat à Landivisiau

Publié le par Sophie

Dans les infos, on ne parle que de Paris. Paris, Paris, Paris…. Comme s’il n’y avait que les parisiens en France à se rendre compte que notre belle planète bleue est en train de virer maronnasse. Que nenni ! A Landivisiau, nous étions pratiquement deux milliers à manifester pour dénoncer l’inaction climatique des gouvernements, la vénalité des industriels sourds aux alertes écologiques, avec comme fer de lance l’enterrement du projet d’une centrale à gaz à Landivisiau dont la construction vient tout juste de débuter

Photo prise par Le Télégramme sur la place du champ de foire de Landivisiau

La centrale permettrait de réduire la dépendance énergétique de la Bretagne… Tout en rejetant dans l’atmosphère un million de tonnes de CO2 par an ! En 2019, nous en sommes encore là… C’est affolant et irresponsable au vu de l’urgence climatique. Pourquoi n’investissons-nous pas davantage dans la recherche, le développement et la production d’énergies renouvelables ? Entre le vent (éolienne), le soleil (photovoltaïque), la mer (marémotrice et hydrolienne) et nos Bretonne Pie Noir (méthanisation), les opportunités sont infinies

Ensemble pour protéger Gaïa

Comme depuis trop longtemps, en matière politique et financière, on a tendance à choisir la facilité, la rapidité, le profit immédiat… Au détriment de la R&D, de la biodiversité : la centrale se construit sur un site se trouvant en zone Natura 2000 (comme Langazel) et de la démocratie. Mais nous avons notre part à jouer ! En manifestant notre indignation à l’instar de la jeune Greta Thunberg, en signant des pétitions (Pour l'abandon du projet de la centrale à gaz à Landivisiau, ou encore la dernière en date : Zéro Déchet au Mc Do), en s’impliquant dans des associations comme Zero Waste Nord Finistère ou Surfrider Foundation, en organisant des cleanwalks en solo ou en famille… Et en éteignant les lumières quand on quitte une pièce, car comme dirait ma Maman : « C’est pas Versailles ici ! »

Le puissant discours de Greta Thunberg <3

Et si jamais rien ne marche, il nous reste encore la désobéissance civile, en mode rebelle non-violent : boycott de marques (à remplacer par du local éthique) ou de lieux comme les grandes surfaces, blocage d’usine à charbon ou de centrale à gaz (celle de Landivisiau !), diffusion de semences paysannes (Merci Incroyables Comestibles Landerneau), rassemblement pour empêcher l’expulsion d’une famille de réfugiés (comme par exemple à Saint Urbain), création de son propre média non formaté (Welcome podcats !! Ecoute en cours du podcast brestois Radiophérique), etc.

350 personnes réunies place de la mairie à Saint-Urbain ! Rassemblement historique dans la commune pour soutenir une famille de réfugiés.

J’espère ne pas sembler trop lourdingue ou agressive dans mes propos, car ce n’est pas l’objectif. Nul n’est parfait en matière écologique. De toute façon, dès l’instant où on met les pieds sur Terre, on est voué à polluer. Par contre, en être conscient et essayer de limiter son bilan carbone au mieux de ses capacités, aujourd’hui c’est le m i n i m u m !! Je ne demande pas qu’on arrête de faire des bébés, mais ça serait super chouette qu’on leur apprennent à dire non aux pailles en plastique et aux ballons de baudruche… 

Nouvelle campagne choc de Greenpeace pour lutter contre les pailles en plastique

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

papmam22 21/11/2019 22:28

le 22 reste solidaire du 29. pour un monde plus clean