J'ai testé la pièce de théâtre Intra-muros d'Alexis Michalik

Publié le par Nelly

"La vie sans émotion n'est pas une vie ! " C'est une des phrases prononcées dès le début par un des acteurs à l'adresse du public.  Il nous explique que le théâtre est le reflet condensé de la vie. On ne sait pas s'il est déjà dans son rôle... C'est ce qui fait le charme du metteur en scène et auteur Alexis Michalik qui mêle jeu des acteurs, interaction avec le public, réalité et fiction.

Dans une interview télévisée, ce talentueux jeune homme (né en 1982), disait que le théâtre est un endroit qui a une image liée à l'ennui et que son obsession est de faire un spectacle qui puisse parler à tout le monde. Il faut prendre en compte que le public évolue, ne pas écarter le cinéma, les séries à la télévision et internet.

C'est un pari réussi. Réussite qui ne plaît pas à tout le monde notamment aux metteurs en scène plus classiques, qui ne veulent pas moderniser le théâtre.

Alexis Michalik a créé et mis en scène Le Porteur d'Histoire,  Le cercle des illusionnistes, Edmond et donc Intra Muros, après une carrière d'acteur de théâtre et de cinéma. On ne compte plus les Molières reçus pour son talent !

J'ai découvert au Family Le Porteur d'Histoire qui m'a transportée, ensuite je suis allée à Paris au Palais Royal voir Edmond. Je suis devenue une vraie fan. Donc impossible pour moi de ne pas aller voir, grâce à la programmation de l'Atelier culturel, Intra Muros au Family.

INTRA MUROS. Sa première pièce qui se passe dans le présent.

Un professeur de théâtre vient donner son premier cours en prison à des détenus. Il est accompagné de son assistante actrice, et d'une jeune assistante sociale inexpérimentée.  Seuls deux détenus se sont inscrits à l'atelier. Il décide au final d'assurer le cours. Va se dérouler des introspections de chacun des cinq personnages.

La pièce est très rythmée, les personnages changent de costumes très rapidement sur le côté de la scène et non en coulisse, le décor est minimaliste, le musicien qui se trouve sur scène intervient parfois pour endosser un personnage. La musique est omniprésente et assurée par le musicien qui se trouve aussi sur le coin de la scène.

Les acteurs et les mots qui sortent de leur bouche, la gestuelle qu'ils adoptent nous transportent dans moultes émotions.

Michalik nous fait passer du rire quand un acteur prend une personne du public en témoin, aux larmes quand Kévin, un des détenus nous raconte son enfance. Le décès du père violent, la mère alcoolique à qui la DDASS prend les enfants, les mauvaises fréquentations...

Un conseil : créez-vous l'occasion d'aller voir une des pièces de Michalik. C'est tellement bouleversant de vérité, d'humour, d'amour. Vous pouvez aussi voir son premier film Edmond inspiré de la pièce.

Il connaît parfaitement l'humain.

Je terminerai par ceci car ce metteur en scène m'inspire :

L'émotion même douloureuse ne fragilise pas notre amour pour la vie mais nous pousse à vivre !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article