L'Hôpital-Camfrout --- Création d’un élevage de chèvres angora, producteur de laine de qualité

Publié le par Sophie

Par amour et goût de l'aventure, Jean-François Martyn quitte Paris pour s'installer près de Brest fin 2016. Jean-François souhaite devenir éleveur de chèvre angora. Sérieux et extrêmement motivé par cette nouvelle entreprise, il s'est inscrit en BPREA polyculture élevage à sensibilité BIO au centre de formation de Kerliver à Hanvec d'où il est sorti diplômé en juin 2019, il a acquis 5,5 hectares de friches, de bois et de pâtures où il pourra faire paître ses chèvres, ainsi que deux bâtiments pour accueillir entre 60 et 70 bêtes l'hiver venu.  

miimosa.com

 

Ça y est, Jean-François Martyn est presque installé. Mais lorsque l'on n'est pas issu du monde agricole, devenir éleveur, et en vivre, nécessite de disposer de davantage de fonds, de bâtiments et de matériels hors de prix.

 

Il aurait besoin d'un coup de pouce pour réussir son pari !

Une cagnotte MiiMOSA est donc lancée.

De nombreux internautes sont conquis par le projet de Jean-François et les contributions s'élèvent aujourd'hui à plus de 5500 euros. 

 

Les chèvres angora de Jean-François <3

 

Pour donner un coup d’accélérateur au projet de Jean-François Martyn :

  • Avec 5 000€ :

Il peut acheter 5 chèvres gestantes et agrandir son troupeau plus rapidement.

Il peut également aménager la chèvrerie, afin que les chèvres soient totalement à l’abri des intempéries et des vols.

  • Avec 7 500€ : 

Il peut commencer à faire transformer les toisons de ses chèvres dès février 2020.

  • Avec 10 000€ et plus

Il est en mesure d’assumer tous les frais de transformation de l’année 2020 (5 000€) et commencer à équiper la chèvrerie de panneaux solaires.

 

Plus d'informations sur le projet de Jean-François Martyn :

https://www.miimosa.com/fr/projects/des-chevres-elevees-en-bio-pour-leur-laine/articles

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article